Actualités

Réunion cellule coordination opérationnelle partenariat sur Zones de Sécurité Prioritaires (ZSP)

 
 
Zones de sécurités prioritaires en Haute-Garonne

La Cellule de Coordination Opérationnelle du Partenariat (CCOP), instance de pilotage de l’action des ZSP Zone de sécurité prioritaire, s’est réunie pour la deuxième fois, en préfecture, le jeudi 28 mars 2013, sous la co-présidence de Henri-Michel COMET, préfet de la région Midi-Pyrénées, préfet de la Haute-Garonne et de Michel VALET, procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Toulouse et avec la participation de Pierre COHEN, maire de Toulouse et de Philippe GUERIN, maire de Cugnaux.

La précédente CCOP du 3 décembre a permis de déterminer le zonage précis des deux ZSP Zone de sécurité prioritaire et les axes de travail.

La CCOP de ce jour a fixé le cadre des premières actions partenariales. Les différents acteurs (direction départementale de la sécurité publique, groupement de gendarmerie, direction académique des services de l’éducation nationale, mairies de Toulouse et de Cugnaux, conseil général, bailleurs sociaux, TISSEO) se sont accordés sur une démarche précise et opérationnelle.
Dans chaque ZSP Zone de sécurité prioritaire, trois types d’axes avaient au préalable été identifiés (trafics de produits stupéfiants, violences crapuleuses et tranquillité publique) à décliner selon quatre thèmes (établissements scolaires, transports publics, sites sportifs, espaces publics et privatifs).

Le rôle des partenaires dans les ZSP Zone de sécurité prioritaire est essentiel. Le caractère transversal de ce travail conditionne la réussite de cette démarche. La cellule opérationnelle de partenariat conduit des actions de prévention en privilégiant une approche précise des situations. Des cibles ont été identifiées au regard des objectifs et en fonction des actes de délinquance les plus emblématiques dans ces zones. Pour chaque cible, les partenaires conduiront leur action en fonction de leur domaine de compétence. Ce travail coordonné est évalué trimestriellement.

Cette nouvelle méthode de travail, plus opérationnelle et réactive, est accompagnée de moyens matériels nouveaux et d’un redéploiement des ressources humaines (méthodes de travail rénovées, présence de forces mobiles...). Elle permet des échanges réguliers entre les différents services et doit apporter plus de souplesse et de vigilance entre eux. Déjà, une action intensive des services a été engagée, conduisant à des résultats policiers marquants (depuis le début de l’année, huit opérations de démantèlement de réseaux de drogues ont abouti [4 dans chaque ZSP Zone de sécurité prioritaire]). La lutte contre la délinquance en ZSP Zone de sécurité prioritaire sera faite d’opiniâtreté. Les éventuels obstacles que pourraient rencontrer les policiers et les gendarmes dans l’exercice de leur métier ne sont d’ailleurs pas de nature à faire modifier le cap de cette dynamique.

Cette démarche conjointe vise également à expliquer et faire partager l’action publique mise en place à la population.