Actualités

Comité de l’eau du 16 janvier : tirer les enseignements de l’étiage 2017 pour préparer l’été 2018

 
 
Premier comité de l’eau réuni le 16 janvier 2018 à la préfecture de la Haute-Garonne

Durant les deux dernières années, le département de la Haute-Garonne a connu des conditions d’étiage particulièrement sèches. La situation en 2017 s’est notamment caractérisée par un démarrage très précoce de l’étiage, dès le mois de juin, et par la poursuite d’écoulements des cours d’eau faibles jusqu’au mois d’octobre.

Ces situations ont confirmé la nécessité de sortir d’une gestion de crise saisonnière et de gérer l’eau avec une vision annuelle et interannuelle. C’est dans cette optique que le préfet de Haute-Garonne a réuni le 16 janvier 2018 le premier comité de l’eau de l’année, afin de tirer les enseignements de l’étiage 2017 et d’anticiper au mieux les perspectives pour l’année 2018.

À la différence de l’année passée, marquée par la poursuite de conditions de sécheresse en hiver et au printemps, ce début d’hiver a bénéficié de plusieurs fronts pluvieux importants, apportant des cumuls de pluies significatifs et supérieurs à la normale. Ces derniers évènements ont permis d’amorcer le remplissage des retenues et des nappes.

En conséquence, la situation actuelle est nettement plus favorable qu’en début d’année dernière. Néanmoins, elle ne préjuge pas à ce stade d’une perspective de remplissage suffisant des différentes réserves, qui dépendra des pluies des prochains mois.

Sur les retenues les plus sollicitées l’année passée (Système Neste, barrage de Montbel, barrage de la Ganguise), des premières mesures d’optimisation du remplissage ont d’ores et déjà été prises par l’État (réduction temporaire du débit réservé de certains ouvrages) ou par les gestionnaires (décision de remplissage de retenue par pompage si ressource disponible).

Au-delà de la seule gestion de crise, le préfet souligne le besoin de poursuivre les efforts structurels engagés en fin d’année 2017, avec notamment le portage par le Conseil départemental de la Haute-Garonne d’une démarche de projet de territoire sur le bassin de la Garonne amont et avec la signature d’un protocole d’accord entre acteurs pour sécuriser l’approvisionnement du barrage de Montbel.

La gestion de l’eau nécessite la mobilisation de tous. Le préfet appelle donc tous les usagers (particuliers, collectivités, industriels, agriculteurs, golfs, gestionnaires de canaux) à une utilisation responsable et la plus économe possible de la ressource en eau.

Afin de suivre régulièrement l’avancement de la situation, une prochaine réunion du comité de l’eau se tiendra fin février.