Actualités

Comité de vigilance eau du 21 août

 
 
Comité de vigilance eau du 21 août

Renforcement des restrictions sur l’Hers-Vif et l’Ariège, mise en place de restrictions sur le Girou, le Ger, le Job et entrée en crise du Volp avec interdiction totale

Le comité de vigilance eau s’est réuni pour la huitième fois le 21 août 2017.

Depuis la précédente réunion du 10 août, le tarissement des cours d’eau a repris après une accalmie due à quelques orages, nécessitant le renforcement des lâchers d’eau pour soutenir les débits. Pour la Garonne, plus de 12 millions de m³ sur les 52 millions disponibles ont été déstockés depuis le démarrage du soutien d’étiage le 22 juillet.

Sur le bassin de l’Ariège, la situation déficitaire du remplissage de Montbel a conduit à la prise de restriction précoce à hauteur de 25 % sur l’Hers-Vif puis sur l’Ariège. Ces mesures sont néanmoins apparues insuffisantes pour garantir la satisfaction des besoins nécessaires d’ici fin octobre pour la compensation des prélèvements agricoles et ceux nécessaires au soutien d’étiage de l’Hers-Vif. Un renforcement des restrictions (passage à 50 %) et une adaptation de la stratégie de soutien d’étiage ont été décidés, en coordination avec le département de l’Ariège.

Sur le bassin du Girou, compte tenu de l'état de remplissage des retenues, une adaptation de l'objectif de débit (réduction de 20%) a également été décidée, et accompagnée de restrictions à hauteur de 30 % pour les prélèvements.

Enfin, la situation hydrologique sur les petits cours d’eau non réalimentés se dégrade, avec l’entrée en alerte du Ger et Job et l’aggravation de l’écoulement du Volp qui a franchi son débit de crise en fin de semaine.

Le préfet de la Haute-Garonne a salué les efforts déjà accomplis par la profession agricole et souligné l'importance de l’accompagnement technique et de conseil des irrigants mis en place par les organismes uniques, la chambre d'agriculture et le conseil départemental dans l’optique d’une gestion raisonnée de la ressource en eau (notamment au travers des bulletins d’irrigation).

Les décisions suivantes sur les prélèvements ont été prises :

  • renforcement des restrictions à 50 % sur les cours d’eau Ariège et Hers-Vif, en cohérence avec les décisions prises par la préfète de l’Ariège,
  • renforcement des restrictions sur le Volp par une interdiction totale,
  • maintien d’une restriction à 50 % sur l’Aussonnelle,
  • maintien d’une interdiction totale des prélèvements sur l’ensemble des petits cours d’eau non réalimentés et non instrumentés (Bassac, Bonnefont, Courbet, Galage, Grasse, Jade, Marès, Mescurt, Mouillonne, Peyrencou, Rieu-Tort, ruisseau de Pégo, ruisseau des Pierres, ruisseau de la Serre et Sahugle),
  • maintien d’une interdiction totale sur le Tescou, en cohérence avec les décisions prises par le préfet du Tarn,
  • prise d’une restriction à 50 % sur le Ger et le Job,
  • prise d’une restriction à 30 % sur le Girou réalimenté.

Sur les réseaux d’eau potable alimentés à partir de l’Ariège, les mesures suivantes sont en vigueur (les mesures nouvelles sont soulignées) :

  1. Le lavage des véhicules hors des stations professionnelles est interdit, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires – alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les services intervenant au titre de la sécurité publique (pompiers, police, etc.).
  2. Le remplissage des piscines privées est interdit. La mise à niveau diurne des piscines privées est interdite. La vidange des piscines publiques est soumise à autorisation.
  3. L’arrosage des pelouses, espaces verts publics et privés, jardins d’agrément, terrains de sport est interdit.
  4. L’arrosage des jardins potagers est interdit de 8h00 à 20h00.
  5. Les fontaines publiques en circuit ouvert devront être fermées.
  6. Le lavage des voiries est interdit sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques.
  7. Les activités industrielles et commerciales devront limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau. Le registre de prélèvement devra être rempli hebdomadairement.
  8. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des plans d’eau de loisirs à usage personnel, quelle que soit leur surface, est interdit.
  9. Les installations soumises à autorisation au titre de la nomenclature ICPE Installation classée pour la protection de l'environnementdevront respecter les dispositifs s’appliquant en cas de sécheresse contenus dans leurs arrêtés d’autorisation.

Ces restrictions sur les réseaux d’eau potable s'appliquent sur les communes suivantes en Haute-Garonne :

Aignes, Auragne, Auribail, Auterive, Ayguesvives, Beaumont-sur-Lèze, Beauteville, Caignac, Calmont, Caujac, Cintegabelle, Eaunes, Esperce, Gaillac-Toulza, Gardouch, Gibel, Grazac, Grépiac, Labarthe-sur-Lèze, Labruyère-Dorsa, Lagarde, Lagardelle-sur-Lèze, Lagrâce-Dieu, Marliac, Mauressac, Mauvaisin, Miremont, Monestrol, Montclar-Lauragais, Montesquieu-Lauragais, Montgeard, Nailloux, Pinsaguel, Pins-Justaret, Puydaniel, Renneville, Roquettes, Saint-Léon, Saubens, Seyre, Le Vernet, Vieillevigne, Villate.

L’ensemble de ces mesures entreront en vigueur à partir du mercredi 23 août à 8h00.

En fonction des évolutions constatées, l'ensemble de ces mesures pourra être modifié par arrêté préfectoral.

En dehors des zones déjà restreintes, l’ensemble de la population est également appelée à adopter des pratiques économes pour une utilisation raisonnée et vertueuse de la ressource en eau. Le préfet de la Haute-Garonne recommande ainsi :

  • d'éviter d'arroser les potagers et les jardins entre 8h et 20h ;
  • de limiter le lavage des véhicules ;
  • d'éviter le remplissage et la mise à niveau des piscines diurnes.

Une prochaine réunion du comité de vigilance eau est prévue le 7 septembre prochain.