Actualités

Épisode de pollution de l’air en Haute-Garonne

 
Pollution

Le  département  de  la  Haute-Garonne  est  concerné  par un  dépassement  du  seuil d’alerte  pour  un  phénomène  de  pollution  atmosphérique  persistant  (3  jours consécutifs de dépassement du seuil d’information et de recommandation), favorisé par des conditions météorologiques particulièrement stables.

Description du phénomène

Du  fait  des  émissions  locales  de  particules  et  des  conditions  météorologiques particulièrement stables qui ne favorisent pas la dispersion des polluants, un épisode de pollution est actuellement observé depuis plusieurs jours sur le département de la Haute-Garonne. Cette situation est également observée au niveau national sur une grande partie du territoire.

Les  conditions  météorologiques  prévues  pour  la  nuit prochaine  et  une  partie  de  la journée  de  jeudi  ne  sont  pas  favorables  à  la  dispersion  rapide  des  polluants atmosphériques.  Les  niveaux  de  particules  sont  élevés  en  cette  fin  de  journée  de mercredi et devraient rester élevés au cours de la nuit prochaine et de la journée de jeudi.  Dans  ce  contexte,  Atmo  Occitanie  prévoit  la  persistance  de  l’épisode  de pollution  pour  la  journée  de  jeudi  26  janvier  2017  sur  le  département  de  la  Haute-Garonne.

La présence de vent d’autan est annoncée en cours d’après-midi jeudi, ce qui devrait favoriser la dispersion des polluants accumulés dans l’air.

Face à cette situation persistante, le préfet de la Haute-Garonne a décidé la mise en œuvre de mesures d’urgence destinées à limiter l’émission de polluants :

  • interdiction de l’incinération des végétaux pour la journée du jeudi 26 janvier 2017 sur l’ensemble du département de la Haute-Garonne ;
  • abaissement de 20km/h de la vitesse sur les axes routiers et autoroutiers du département à compter de 6H00 le jeudi 26 janvier 2017 :
    • à 110km/h sur les portions normalement limitées à 130km/h ;
    • à 90km/h sur les portions normalement limitées à 110km/h ;
    • à 70km/h sur les portions normalement limitées à 90km/h

Cette mesure s’applique pour l’ensemble des véhicules à l’exception des véhicules d’intérêt général prioritaire;

Cette mesure est activée pour la première fois en Haute-Garonne. Pour mémoire, une diminution  de  20km/h  permet  une  diminution  de  10%  à 15%  des  émissions  de polluants.  Les  automobilistes  sont  informés  par  voie  de  presse,  par  les  réseaux sociaux et par les gestionnaires routiers qui ont été associés à cette nouvelle mesure.

La bonne application de cette mesure sera contrôlée par les forces de sécurité.
Le préfet appelle chaque automobiliste à respecter cette mesure et à faire preuve de civisme.

Par ailleurs des recommandations comportementales et sanitaires doivent être adoptées :

Recommandations sanitaires pour tout public :

  • Réduire les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) ;
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (essoufflement, sifflements, palpitations), prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou contactez la ligne Air Santé 05-61-77-94-44 (pour tout renseignement médical).

Recommandations sanitaires pour les populations vulnérables [1] et sensibles [2] :

  • Évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords,aux périodes de pointe.
  • Évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur. Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (essoufflement, sifflements,palpitations) :
    •  prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou contactez la ligne Air Santé 05-61-77-94-44 (pour tout renseignement médical) ;
    • privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.

Pour plus de renseignements complémentaires :

[1] Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

[2] Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou  à risque cardiaque, respiratoire, infectieux)