Actualités

Prélèvements d’eau en Haute-Garonne : restrictions au 1 juillet 2017

 
 
Cailloux

Abaissement des restrictions sur l’Hers vif, renforcement des restrictions sur le Tescou et introduction de nouvelles mesures sur le Volp et les petits cours d’eau non réalimentés.

Le comité de vigilance eau de la Haute-Garonne s’est réuni pour la quatrième fois le 26 juin 2017.

Depuis la précédente réunion du 15 juin, les conditions météorologiques se sont caractérisées par une quasi-absence de précipitation et par des températures très élevées. En conséquence, la baisse des débits des cours d’eau s’est amplifiée et la situation devient notamment critique sur la plupart des cours d’eau ne bénéficiant pas de réalimentation par de retenues.

 Les pluies orageuses observées en ce début de semaine ont un effet très limité et temporaire sauf sur les Pyrénées Ariégeoises où les forts orages font remonter les niveaux des cours d’eau.

 En conséquence, en application des arrêtés cadres relatifs à la gestion de crise sécheresse, le préfet de la Haute-Garonne a pris les décisions suivantes sur les prélèvements agricoles :

  • abaissement des restrictions de 50 % à 25 % sur l’Hers vif, en cohérence avec les décisions prises par la préfète de l’Ariège ;
  • passage à une interdiction totale de prélèvement sur le Tescou, en cohérence avec les décisions prises par le préfet du Tarn,
  • prise d’une restriction à 50 % sur le cours d’eau du Volp ,
  • prise d’une interdiction totale de prélèvement sur l’ensemble des petits cours d’eau non réalimentés et non instrumentés (Bassac, Bonnefont, Courbet, Galage, Grasse, Jade, Marès, Mescurt, Mouillonne, Peyrencou, Rieu-Tort, ruisseau des Pierres, ruisseau de la Serre et Sahugle).

Ces restrictions concernent environ 70 irrigants sur le département de la Haute-Garonne.

Ces mesures entrent en vigueur à partir du samedi 1er juillet à 8h . En fonction des évolutions constatées, elles pourront être modifiées par arrêté préfectoral.

Sur le reste du département, et notamment sur les grands axes, les débits poursuivent leurs baisses, mais ne sont pas encore en situation de crise. Le soutien d’étiage de la Garonne n’a notamment pas encore débuté. Cette situation nécessite néanmoins un suivi et une vigilance particulière.

Le préfet de la Haute-Garonne appelle les différents acteurs à poursuivre les démarches engagées pour réaliser des économies d’eau et anticiper au maximum les situations de crise.

L’ensemble de la population est également appelée à adopter des pratiques économes pour une utilisation raisonnée et vertueuse de la ressource en eau.

Le préfet de la Haute-Garonne recommande ainsi :

  • d'éviter d’arroser les potagers et les jardins entre 8h et 20h;
  • de limiter le lavage des véhicules ;
  • d'éviter le remplissage et la mise à niveau des piscines diurnes.

 Une prochaine réunion du comité de vigilance eau de la Haute-Garonne est prévue le 11 juillet prochain.