Actualités

Rencontre entre les services de l'Etat et l'association des maires de France

 
réunion entre la DDT, le corps préfectoral et les maires de Haute-Garonne

Les sous-préfets d'arrondissement et les représentants de la direction départementale des territoires ont rencontré les maires de la Haute-Garonne.

Comme chaque année, la direction départementale des territoires (DDT) de la Haute-Garonne en collaboration avec l’association des maires de France (AMF) de la Haute-Garonne a rencontré les élus pour échanger sur l’actualité de ses missions en relation avec les collectivités, dans chacun des trois arrondissements.

Chaque réunion était présidée par le sous-préfet d’arrondissement : Stéphane Daguin, secrétaire général de la préfecture et sous-préfet d'arrondissement de Toulouse à Fronton et à Caraman, Jean-Luc Brouillou sous-préfet de Saint-Gaudens, à la sous-préfecture et François Beyries, sous-préfet de Muret, à Carbonne.

Cette année, les discussions ont porté sur :  

  •  la prise en compte des risques dans les documents d’urbanisme,
  • les impacts de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte,
  • la prise en compte de la problématique de la trame verte dans les documents d’urbanisme,
  • l’élargissement de la commission départementale de consommation des espaces agricoles (CDCEA) à la commission de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF).

D’autres sujets d’actualité ont été présentés comme :

  •  la sécurité routière : bilan 2015 et leviers d’action des maires,
  •  le géoportail de l’urbanisme,
  •  le traitement et le suivi de l’habitat indigne par les collectivités,
  •  le point sur le dispositif des Ad’ap (agendas d'accessibilité programmée),
  •  les modifications des délais d’instruction des permis de construire.

Lors de ces rencontres, les sous-préfets et les représentants de la DDTDirection Départementale des Territoires ont répondu aux nombreuses questions des maires, qui illustrent leur intérêt pour ces politiques. Il a été convenu de poursuivre les échanges sur ces sujets.