Actualités

Vague de froid : l’État renforce les capacités d’accueil

 
 
Givre

La mobilisation de l’État pour la protection sans abris est continue et permanente. Le dispositif d’accueil, d’hébergement et d’insertion de la Haute-Garonne compte 4092 places, dont 948 places d’hébergement d’urgence (+ 50 % pour ces 3 dernières années). En complément et durant toute l’année, le dispositif hôtelier est utilisé pour mettre à l’abri, après un examen au cas par cas, les personnes les plus fragiles.

Durant la période hivernale, ce dispositif d’hébergement est renforcé par des créations de places temporaires ouvertes depuis décembre dernier :

  • 10 places pour couples et hommes isolés, gérées par Emmaüs ;
  • 30 places pour hommes isolés, gérées par la Croix Rouge;
  • 10 places pour des familles gérées par l’association Espoir;
  • 30 places pour des familles gérées par l’association des cités du secours catholique;
  • 35 places pour des familles gérées par l’association France Horizon.

Ces 115 places d’hébergement d’urgence mobilisées par l’État sont complétées par 25 places d’hébergement pour femmes isolées, gérées par l’association le Touril, ouvertes par la Ville de Toulouse.Cette capacité d’hébergement hivernale est abondée par des nuitées d’hôtel. Le dispositif hôtelier permet en effet d’assurer les mises à l’abri de personnes à la rue, dont les besoins augmentent en cas de vague de froid. Ainsi, depuis la baisse de températures constatée le 29 décembre 2016 sur la base des signalements du 115, 84 personnes supplémentaires ont été prises en charge à l’hôtel par l’État, portant ainsi le nombre de prises en charge hôtelières à plus de 300.En tant que de besoin, tant que perdure la vague de froid actuelle, une réserve de 15 nuitées d’hôtel complémentaires est activée.Durant la période hivernale, la vigilance en direction des publics les plus précaires est accrue. Les services de la Veille Sociale sont renforcés. En parallèle, la fréquence et l’amplitude horaire des interventions des équipes de maraudes qui ont vocation à « aller vers » les personnes à la rue, sont augmentées.

Cette mobilisation se fait en partenariat étroit avec la ville de Toulouse et les associations, professionnels et bénévoles, particulièrement mobilisés en cette période hivernale.