Programme des « investissements d’avenir »

 
 
Programme des « investissements d’avenir »

Le programme des « investissements d’avenir » a été lancé par l’Etat en 2010, sous la coordination du Commissariat Général à l’Investissement (CGI).

Destiné à renforcer la compétitivité et le développement économique national pour les dix prochaines années, il représente une enveloppe de 47 Mds € au niveau national dont 2,2 Mds € sont affectés à la région Midi-Pyrénées.

Six axes stratégiques ont été identifiés comme prioritaires :

  •  l’enseignement supérieur et la formation, afin de faire émerger des pôles universitaires d’excellence capables d’affronter la concurrence mondiale ;
  • la recherche notamment fondamentale et sa valorisation économique : pour donner à nos laboratoires les moyens d’atteindre l’excellence et pour accélérer le transfert de technologie ;
  • les filières industrielles pour soutenir le développement des PMEPetites et moyennes entreprises et des ETI innovantes et consolider les filières stratégiques de demain ;
  • le développement durable, afin de contribuer fortement à la transition énergétique et écologique, source d’un nouveau modèle de croissance, plus durable ;
  • l’économie numérique, afin de déployer des infrastructures Très Haut Débit sur l’ensemble du territoire et permettre le développement de nouveaux usages destinés aux entreprises comme aux ménages ;
  • la santé et les biotechnologies afin de progresser dans le domaine de la connaissance et de développer des solutions nouvelles et pour permettre d’anticiper, d’améliorer, de développer de valider de nouvelles approches en médecine et en agronomie fondées sur l’utilisation des capacités du vivant.

Le programme d’investissement d’avenir se traduit par des appels à projets nationaux autour de thématiques d’avenir destinés à sélectionner des équipes d’excellence, préparés par le Commissariat Général à l’Investissement et ses opérateurs.

Le Gouvernement a signé des conventions avec plusieurs opérateurs chargés pour chaque action de la répartition de fonds (ANR – BPIFrance, ADEME, Caisse des dépôts).

Les projets sont évalués par un jury d’experts et la sélection se fait selon des critères régionaux pour retenir ceux à fort potentiel.

Le SGAR Midi-Pyrénées et la Préfecture de la Haute-Garonne sont les relais entre les porteurs de projets et les opérateurs.

En savoir plus sur les appels à manifestation d’intérêt et les appels à projets :

 http://www.gouvernement.fr//investissements-d-avenir-cgi

En savoir plus sur le dispositif le plus adapté et le contact afférent :

 http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2015/05/livret_fiches_aap1_mail.pdf